Sans le RER et les banlieusards, le coeur de Paris s’arrête de battre | StreetPress

Malgré la pandémie le RER ne s’est jamais arrêté de circuler car il est, selon la sociologue Marie-Hélène Bacqué, un fil indispensable pour faire vivre la métropole. StreetPress le raconte, caméra au poing.

Source : Sans le RER et les banlieusards, le coeur de Paris s’arrête de battre | StreetPress