Entrées par admin5337

Julia de Funès : “Le télétravail agit comme un tamis : on ne voit que la performance. Impossible de faire semblant de travailler” – Ép. 3/5 – Pandémie, ce qui a déjà changé

Depuis le confinement, impossible ou presque de ne pas remarquer la place nouvelle laissée aux outils numériques, que ce soit à la maison ou au travail (qui peut être aussi à la maison). Sommes-nous entrés dans une nouvelle phase de la transition numérique ? Source : Julia de Funès : “Le télétravail agit comme un tamis […]

Les salarymen, une vie de servitude remise en question / Pen Magazine International

Au Japon, le monde du travail est toujours régi par l’implacable modèle économique d’après-guerre qui consiste à recruter les futurs cols blancs dès la sortie de l’université. Les entreprises s’assurent ainsi une main d’oeuvre efficace qui leur jure allégeance et dévouement jusqu’en fin de carrière, en échange d’un travail garanti à vie. Source : Les salarymen, […]

Et puis à quoi bon ? | Philonomist.

Nombre de salariés, encouragés à rester chez eux, se retrouvent à se demander si leur boulot est véritablement utile. Le bullshitjobber se remettra-t-il de cette crise de sens une fois l’épidémie terminée ? Et comment, au fond, déterminer quel(s) métier(s) sont dignes d’être exercés ? Source : Et puis à quoi bon ? | Philonomist.

Pourquoi la société salariale a besoin de nouveaux valets, par André Gorz (Le Monde diplomatique, juin 1990)

Depuis le début de l’ère moderne, une question n’a cessé de se poser à l’Occident : dans quelle mesure la rationalité économique est-elle compatible avec ce minimum de cohésion sociale dont une société a besoin pour survivre ? Cette question se pose aujourd’hui sous des aspects nouveaux, avec une actualité et une acuité accrues. Le contraste est en […]

Après le coronavirus, se souvenir des métiers essentiels et dévalorisés – Le Temps

Les infirmiers sont en majorité des infirmières. — © Jean-Christophe Bott/Keystone ÉDITORIAL. Une grande partie de la société fonctionne au ralenti, alors que certaines professions sont en première ligne. Or ces emplois, dits «féminins» pour la plupart, sont trop souvent mal payés Source : Après le coronavirus, se souvenir des métiers essentiels et dévalorisés – Le […]