Après le coronavirus, se souvenir des métiers essentiels et dévalorisés – Le Temps

Les infirmiers sont en majorité des infirmières. — © Jean-Christophe Bott/Keystone

ÉDITORIAL. Une grande partie de la société fonctionne au ralenti, alors que certaines professions sont en première ligne. Or ces emplois, dits «féminins» pour la plupart, sont trop souvent mal payés

Source : Après le coronavirus, se souvenir des métiers essentiels et dévalorisés – Le Temps